Chroniques

Les Rendez-Vous du Futur

Chroniques sur les sciences et les technologies qui vont influencer notre avenir. Des centaines de chroniques sur la biologie, la communication, l'informatique, l'environnement, les matériaux nouveaux, présentées par Joël de Rosnay sur Europe 1 entre 1987 et 1995.

 

Biologie
Informatique
Communication
Matériaux

Environnement

MORT DU CORAIL : LE COUPABLE DEMASQUE

Environnement - Mars 1994

 

On a peut-être trouvé le tueur du corail. Depuis quelques années des récifs de corail des Caraibes ou d'Australie sont en train de se décolorer puis de mourir. Le corail est le produit d'une association vitale (une symbiose) entre une algue capable de réaliser la photosynthèse et un micro-organisme animal dont le squelette calcaire sert d'abri à l'algue. Pour croître le corail doit consommer d'importante quantités de gaz carbonique transformé en aliments par la photosynthèse et en carbonate de calcium, la roche qui constitue le récif. Malheureusement il semble que la pollution résultant de l'activité des hommes viennent troubler ce mariage idéal. Des chercheurs australiens travaillant sur la grande barrière de corail viennent de démontrer les effets nocifs des phosphates et des nitrates rejetés par l'homme. Ils proviennent principalement des engrais et des effluents des égouts. Rien que sur les côtes du Queensland au nord de l'Australie, 15 millions de tonnes de boues, 77000 tonnes d'azote et 11000 tonnes de phosphore sont rejetés chaque années à la mer. Non seulement les nitrates et phosphates agissent en privant le corail d'oxygène par suite de la prolifération d'algues (c'est le processus connu de l'eutrophisation). Mais il semble que le phosphore soit un inhibiteur direct de la calcification qui produit le corail. Pour le démontrer les chercheurs ont utilisé des stations-robot flottantes programmées pour relarguer dans des atolls expérimentaux une quantité connue de polluants. La croissance du corail était mesurée à des périodes régulières. Les résultats sont très inquiétants : le corail est extrêmement sensible à de faibles doses de polluants. Des mesures devront êtres prises à l'échelle mondiale. Car le corail représente une formidable éponge à CO2 capable d'absorber jusqu'à 2% du gaz carbonique produit par l'homme. Les récifs sont peut-être avec les forêts un des seuls piège efficace à CO2 pour le long terme. Tout se tient dans l'écosystème. Nous devons l'apprendre à nos enfants pour protéger l'avenir de la Planète.

 

Blogs Livres

Je cherche à comprendre... - 2016
Et l'homme créa la vie - 2010
 La révolte du pronétariat - 2006
 Surfer la vie  - 2012
 2020 Les Scénarios du futur - 2007
Une vie en plus - 2005

Recherche

Réseaux sociaux

Twitter
Facebook

Scoop'it
Pearltrees

Vidéos


Photos

Liens

Forum Changer d'Ere
Biotics
Les Dialogues Stratégiques

Universcience
Universcience.TV

The Boson Project

Contact