Les Rendez-Vous du Futur

Chroniques sur les sciences et les technologies qui vont influencer notre avenir. Des centaines de chroniques sur la biologie, la communication, l'informatique, l'environnement, les matériaux nouveaux, présentées par Joël de Rosnay sur Europe 1 entre 1987 et 1995.

 

Biologie
Environnement
Informatique
Communication

Matériaux

LA BATTERIE EN PLASTIQUE

Matériaux nouveaux - Avril 1991

 

La voiture électrique est en bonne voie. Les deux grands constructeurs Peugeot et Renault ont décidé de viser un marché estimé à 50.000 véhicules électriques par an à partir de 96. Mais le grand problème reste la faible autonomie et le poids des batteries. On utilise en effet les batteries au plomb et à l'acide, lourdes et peu efficaces ou des batteries au nickel/ cadmium ayant certes un meilleur rendement mais beaucoup plus coûteuse. Peut-ont rêver d'une batterie puissante, légère, solide, non polluante et même pliable? Ce rêve devient aujourd'hui une réalité grâce à la découverte d'un chercheur français Michel Armand du CNRS. Une invention dont les principes brevetés remontent à 1971. Mais à cette époque personne ne croyait à la batterie solide. Armand a cependant persévéré. Il a réussi à intéresser une entreprise canadienne Hydro-Quebec ainsi qu'Elf Aquitaine (qui depuis a abandonné le projet) et enfin l'entreprise Japonaise Yuasa. Cette extraordinaire batterie solide est deux fois plus légère et deux fois plus puissante qu'une batterie au nickel/cadmium. Elle permet une autonomie de 300 km. La batterie est faite de couches minces comme un mille-feuille. Chaque couche constituant l'électrode, l'électrolyte et un composé d'insertion, est composée de lithium et d'un plastique conducteur de l'électricité. L'énergie est contenue dans des liaisons entre atomes de soufre. A la recharge ces liaisons se reconstituent. La batterie peut supporter 1000 cycles de recharge et décharge soit fournir suffisamment d'énergie à une voiture électrique pour parcourir 300.000 km. Il reste maintenant à confirmer les résultats de laboratoire et à passer à la production en série. Le défi est considérable. Le CNRS détient 33 brevets, mais l'industrialisation sera japonaise et canadienne. Encore un pionnier qui est arrivé trop tôt !

 

Blogs Livres

Je cherche à comprendre... - 2016
Et l'homme créa la vie - 2010
 La révolte du pronétariat - 2006
 Surfer la vie  - 2012
 2020 Les Scénarios du futur - 2007
Une vie en plus - 2005

Recherche

Réseaux sociaux

Twitter
Facebook

Scoop'it
Pearltrees

Vidéos


Photos

Liens

Forum Changer d'Ere
Biotics
Les Dialogues Stratégiques

Universcience
Universcience.TV

The Boson Project

Contact