Chroniques

Les Rendez-Vous du Futur

Chroniques sur les sciences et les technologies qui vont influencer notre avenir. Des centaines de chroniques sur la biologie, la communication, l'informatique, l'environnement, les matériaux nouveaux, présentées par Joël de Rosnay sur Europe 1 entre 1987 et 1995.

 

Biologie
Informatique
Communication
Matériaux

Environnement

DÉPOLLUTION SOLAIRE

Environnement - Septembre 1989

 

Quand on pense à l'énergie solaire on se représente généralement des photopiles pour produire de l'électricité ou encore des capteurs thermiques pour produire de l'eau chaude.

 

Mais l'énergie solaire peut servir aussi (c'est moins connu) à purifier l'eau et à dépolluer l'environnement. Il s'agit d'une nouvelle et très interessante technique développée par les laboratoires Sandia aux Etats-Unis en collaboration avec l'Institut de Recherche sur l'Energie Solaire.

 

Ce procédé permet de détruire des produits dangereux comme la dioxine, des pesticides, des solvants industriels ou les redoutables PCB (les poly-chloro-biphényls, comme le pyralène).

Ces produits toxiques sont transformés en quelques minutes en petites molécules innofensives, comme de l'eau, du gaz carbonique ou des acides organiques dilués.

 

Les systèmes classiques qui utilisent des filtres à charbons actifs par exemple, ne détruisent pas les molécules dangeureuses dont il faudra se débarrasser ultérieurement.

 

Comment fonctionne ce nouveau purificateur solaire ? L'eau à dépolluer circule dans un long tube de verre de 250 mètres de long placé au centre d'un réflecteur parabolique. On ajoute à cette eau un pigment blanc, le dioxide de titane.

 

Les rayons ultra-violets du soleil arrachent des électrons à ce pigment. Il en résulte des "trous" d'électrons qui se combinent avec l'eau et l'oxygène dissous pour former des radicaux libres très réactifs.

 

A leur tour ces radicaux libres attaquent les déchets organiques et les brisent en petites molécules faciles à éliminer. Le système peut actuellement traiter plus de 100 litres d'eau à la minute. Une capacité qui sera prochainement portée à près de 400 litres.

 

Les laboratoires Sandia viennent de lancer une série d'essais pour détruire avec leur purificateur solaire un solvant organique dangereux : le trichloréthylène. Une étude économique détaillée est également en cours en vue d'une prochaine commercialisation du procédé.

 

Blogs Livres

Je cherche à comprendre... - 2016
Et l'homme créa la vie - 2010
 La révolte du pronétariat - 2006
 Surfer la vie  - 2012
 2020 Les Scénarios du futur - 2007
Une vie en plus - 2005

Recherche

Réseaux sociaux

Twitter
Facebook

Scoop'it
Pearltrees

Vidéos


Photos

Liens

Forum Changer d'Ere
Biotics
Les Dialogues Stratégiques

Universcience
Universcience.TV

The Boson Project

Contact