Les Rendez-Vous du Futur

Chroniques sur les sciences et les technologies qui vont influencer notre avenir. Des centaines de chroniques sur la biologie, la communication, l'informatique, l'environnement, les matériaux nouveaux, présentées par Joël de Rosnay sur Europe 1 entre 1987 et 1995.

 

Biologie
Environnement
Informatique
Communication

Matériaux

AMIANTE SANS RISQUE

Matériaux nouveaux - Octobre 1990

 

L'amiante est un produit très utilisé l'industrie du bâtiment. Cette fibre de silice sert notamment à isoler les poutres d'acier qui risquent de fondre en cas d'incendie. Mais l'amiante également utilisée dans un grand nombre d'applications (comme des tuyaux en fibrociment) est dangereux pour la santé. Les fibres d'amiante produisent des aiguilles très fines invisibles à l'oeil nu qui pénètrent dans les poumons et sont absorbées par les macrophages, des globules blancs égoutiers de notre corps qui le débarrassent en permanence des corps étrangers. Le problème est que ces minuscules fibres ne peuvent être éliminées par les voies naturelles pouvant provoquer des cancers du poumon. D'ou l'importance des recherches qui conduisent dans le monde à remplacer l'amiante par des substituts moins dangereux pour la santé. La question se pose cependant de l'élimination des quantités considérables d'amiante déjà en utilisation dans les bâtiments. Il serait impossible ou beaucoup trop coûteux de l'éliminer totalement. Or les poussières d'amiante qui se déposent partout au cours du temps représentent un risque permanent. La société japonaise Nippon Steel vient de déposer un brevet pour un procédé permettant de rendre l'amiante inoffensive. On pulvérise sur les fibres d'amiante un mélange d'acide et de polymère minéral et organique. Ces polymères se solidifient en formant un film à la surface des fibres d'amiante. Lors de la formation de ce film il se produit des tensions et des contractions qui cassent les fibres en de nombreux point. L'acide pénètre alors dans ces fractures et réagit avec les silicates, le magnésium et les ions ferreux pour constituer une masse solide. Cette réaction prend une dizaine de jours. Le matériau nouveau ainsi obtenu est toujours résistant au feu mais il ne produit plus de poussières nocives. On a ainsi réussi à enfermer le mauvais génie dans une bouteille d'ou il ne pourra plus s'échapper.

 

Blogs Livres

Je cherche à comprendre... - 2016
Et l'homme créa la vie - 2010
 La révolte du pronétariat - 2006
 Surfer la vie  - 2012
 2020 Les Scénarios du futur - 2007
Une vie en plus - 2005

Recherche

Réseaux sociaux

Twitter
Facebook

Scoop'it
Pearltrees

Vidéos


Photos

Liens

Forum Changer d'Ere
Biotics
Les Dialogues Stratégiques

Universcience
Universcience.TV

The Boson Project

Contact