WiMedia : le multimédia sans fils à la maison

22/11/2002


Les fils sont partout. Il suffit de regarder derrière son téléviseur ou son ordinateur pour trouver des grappes disgracieuses de fils et de câbles lovés en nœuds difficiles à défaire et constituant de véritables nids de poussières. Cette situation va radicalement changer avec l’apparition des nouveaux standards de communication sans fils pour la maison ouvrant la voie au WPAN (wireless personal area network). Le rêve de la domotique, qui n’avait pu voir le jour faute de standards communs, va enfin se réaliser. Le 3 septembre dernier, un consortium appelé WiMedia, a été crée entre 9 entreprises considérées comme des acteurs majeurs dans le secteurs de la communication et du multimédia pour le grand public : Appairent Technologies, Eastman Kodak Company, Hewlett Packard, Motorola, Philips, Samsung, Sharp Laboratories, Time Domain, et XtremeSpectrum. L’objectif de WiMedia et de réaliser une intercompatibilité réelle entre tous les appareils transmettant de l’image et du son dans un rayon de 1 à 50 m. Grâce à la norme WiMedia fondée sur  le standard 802.15.3 utilisant la bande de 2,4 gigahertz, il devient possible d’interconnecter sans fils chez soi, son DVD et son téléviseur (même placé dans une autre pièce), son lecteur de musique MP3, sa console de jeux vidéo, sa caméra ou son appareil de photo numérique, sa chaîne stéréo, son imprimante ou son scanner, le tout avec son PC. Ce réseau WiMedia fonctionnant à travers les murs, est évidemment idéal pour le Home Cinéma lorsque l’architecture interne ne permet pas de placer l’écran, le lecteur DVD et le vidéo projecteur dans la même pièce. Certes, on avait vu, il y a peu de temps, exploser la norme 802.11b pour les réseaux locaux sans fils (WLAN) (voir swiss-up), mais elle n’est pas optimisée pour les très hauts débits sur des distances courtes. Elle est surtout adaptée aux transmissions Internet dans les lieux publics ou les bureaux. Le norme WiMedia permet de transmettre les informations à une vitesse de 55 megabits/s sur une distance moyenne de 10 m, pouvant aller jusqu’à 77 m à 11 megabits/s. Le réseau peut être placé sur une seule personne, dans une salle de séjour ou dans une automobile et fonctionne en position fixe ou mobile. Le consortium étudie également la compatibilité des appareils multimédias avec la norme UWB (ultra wide broadband) permettant de transmettre des images et du son à 100 megabits/s et à une distance de 10 m. A cette vitesse un vidéo clip de 10 minutes se transmet en 10 secondes. La consommation d’énergie de l’UWB est très réduite, 200 milliwatts seulement, inférieure à celle de Bluetooth qui permet notamment de connecter un portable à un minicasque. Deux entreprises participant au consortium, XtremeSpectrum et Time Domain commercialisent déjà des puces (Trinity et PulsON) spécialement concues pour l’UWB. Des logiciels spécialisés sont également en cours de production. Les premiers produits grand public labelisés WiMedia devraient arriver sur le marché pour Noël 2003, avec un surcoût d’environ 30$ par appareil. Les puces et les logiciels seront intégrés aux nouveaux DVD, scanners, Chaînes HiFi, PC ou lecteurs MP3. Autre avantage du WiMedia par rapport à tous les autres standards, c’est le seul capable d’alimenter en même temps trois signaux vidéo numériques différents, une connexion Internet, trois téléphones distincts et un flux audio provenant d’un CD. Mais tous les problèmes ne sont pas encore totalement surmontés. Les militaires sont en conflit avec la FCC (Federal Communication Commission) car l’UWB pourrait perturber certaines transmissions et notamment le GPS. Par ailleurs la concurrence se renforce. Philips Semiconductors se propose de faire passer de la vidéo à 2,5 megabits/s sur les réseaux locaux Wifi déjà existants. Une autre entreprise, ViXS Systems de Toronto prépare un réseau local vidéo peu coûteux fondé sur la norme 802.11a, utilisant la bande 2,5GHz. Quand aux japonais ils se mobilisent activement : le Ministère des Télécommunications  vient de lancer un programme de développement en collaboration avec Sony et Sharp (pourtant partenaire du WiMedia consortium...) pour lancer un réseau familial multimédia UWB à 100 mégabits/sec. Quant à l’Europe, elle reste pour le moment enfermée dans les contraintes de la compatibilité et ses conflits avec les militaires sur l’appropriation des spectres de radiofréquences... La bataille du multimédia sans fils s’annonce sans pitié !

 

Blogs Livres

Je cherche à comprendre... - 2016
Et l'homme créa la vie - 2010
 La révolte du pronétariat - 2006
 Surfer la vie  - 2012
 2020 Les Scénarios du futur - 2007
Une vie en plus - 2005

Recherche

Réseaux sociaux

Twitter
Facebook

Scoop'it
Pearltrees

Vidéos


Photos

Liens

Forum Changer d'Ere
Biotics
Les Dialogues Stratégiques

Universcience
Universcience.TV

The Boson Project

Contact